La Position du cavalier

Le confort du cavalier et du cheval dépend de la justesse, de l'équilibre, de la relaxation du cavalier.

Seul le cavalier qui possède une bonne position peut obtenir du cheval un travail correct. La position du cavalier sera d'autant meilleure, si le cavalier réparti son poids dans la selle, se grandi, se décontracte, les jambes bien descendues, moelleuses, sans serrer le chaval. Ce qu'il faut, c'est sentir, accompagner, amortir et contrôler le mouvement du cheval, ainsi nous permettons au cheval d'apprendre, et de s'épanouir, en le plaçant dans les meilleures conditions d'équilibre et de confort.

Le cavalier qui n'est pas dans la selle, souple et lié au cheval ne peut avoir, ce que l'on appelle l'indépendance des aides, pour avoir une bonne main.

Etre assis dans la selle conditionne la stabilité de l'ensemble cavalier/cheval. Etre assis dans la selle permet de communiquer avec le cheval, et détermine l'équilibre du cheval. Toute modification d'attitude du cavalier est un signe fort pour le cheval. Tout changement d'attitude doit-être volue, contrôlé, maitrisé.

Le cavalier mal placé, déséquilibré, contracté, figé est un cavalier fermé. Il se précipite et n'attend pas le cheval. Cette attitude est d'une grande gêne pour le cheval, et cela devient un combat. c'est inéficace dans le travail du cheval.


Conseils :

Tous ceux qui se préoccupent du bien être du cheval, d'être bien à cheval, d'apprendre et avoir une bonne position, doit faire suffisamment d'exercices gymnastiques. Ainsi, ils donnent de la souplesse, de l'aisance et de la solodité à cheval.

Plus la position du cavalier sera idéale, plus il réussira à ménager son cheval, même dans les exercices difficiles, et ceci sans faire d'efforts, ni de mouvements apparants pour l'oeil observateur.

L'ensemble cavalier/cheval sera lié et harmonieux.


Faire un Don